Galileo Global Education France publie son Index de l’égalité professionnelle

Conformément à la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, GGEF publie les résultats de l’Index Egalité Professionnelle entre les femmes et les hommes de ses écoles au titre de l’année 2021.

 

Destiné à mesurer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes au sein de chaque entreprise, tout en leur permettant de définir des axes de progrès, l’index égalité professionnelle est composé de 4 à 5 indicateurs (selon que l’entreprise comporte moins ou plus de 250 salariés) et permet d’attribuer une note globale sur 100 points :

Les indicateurs fixés par la loi sont les suivants :

  1. L’écart de rémunération femmes-hommes,
  2. L’écart de répartition des augmentations individuelles,
  3. L’écart de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés),
  4. Le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité,
  5. La parité parmi les 10 plus hautes rémunérations.

Au titre de l’année 2021, les écoles concernées du Groupe GGEF obtiennent les notes suivantes :

  • L’institut de Développement des Arts Appliqués de Paris (Mode, Architecture, Animation et Design graphique) obtient la note globale de83/100, répartie comme suit :
    • Ecart de rémunération femmes-hommes : 38 points sur 40
    • Ecart de répartition des augmentations individuelles : 35 points sur 35
    • Nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité : 0 point sur 15
    • Parité parmi les 10 plus hautes rémunérations : 10 points sur 10
  • L’Unité Economique et Sociale composée des sociétés GGEF, Studialis, ESGCV, IMESG, Galileo Formation Professionnelle et Web School Factory obtient la note de 86/100, répartie comme suit :
    • Ecart de rémunération femmes-hommes : 31 points sur 40
    • Ecart de répartition des augmentations individuelles : 20 points sur 20
    • Ecart de répartition des promotions : 15 points sur 15
    • Nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité : 15 points sur 15
    • Parité parmi les 10 plus hautes rémunérations : 5 points sur 10 
  • ECAD obtient la note de 76/100 (note de 65/85 ajustée en base 100), répartie comme suit :
    • Ecart de rémunération femmes-hommes : 25 points sur 40
    • Ecart de répartition des augmentations individuelles : 35 points sur 35
    • Nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité : indicateur non calculable (aucune situation concernée)
    • Parité parmi les 10 plus hautes rémunérations : 5 points sur 10
  • L’Unité Economique et Sociale composée des sociétés Cours Florent et Cours Florent Jeunesse obtient la note de 81/100 (note de 69/85 ajustée en base 100), répartie comme suit :
    • Ecart de rémunération femmes-hommes : 39 points sur 40
    • Ecart de répartition des augmentations individuelles : 25 points sur 35
    • Nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité : indicateur non calculable (aucune augmentation sur les périodes concernées)
    • Parité parmi les 10 plus hautes rémunérations : 5 points sur 10
  • STUDI (Digital Education) obtient la note de 88/100, répartie comme suit :
    • Ecart de rémunération femmes-hommes : 38 points sur 40
    • Ecart de répartition des augmentations individuelles : 10 points sur 20
    • Ecart de répartition des promotions : 15 points sur 15
    • Nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité : 15 points sur 15
    • Parité parmi les 10 plus hautes rémunérations : 10 points sur 10