Revue de presse

Le nouvel âge de la Formation professionnelle – Terra nova

Le 11/04/2022

 

 

Le 7 avril 2022 – Marc-François Mignot Mahon, Président, et Julien Blanc, Directeur des Affaires publiques de Galileo Global Education, ont participé à la rédaction du rapport sur les enjeux de la formation professionnelle pour le think tank de Terra Nova.

Ce rapport, rédigé aux côté de Mathilde Lemoine, économiste, Thierry Pech, Directeur général de Terra Nova, porte sur l’importance de la formation professionnelle.

Les recommandations et pistes de travail présentées visent à concevoir la formation comme une protection et un enjeu central de politique économique et sociale, qui doit être au cœur de toute politique, et nécessite une approche transversale pour faire émerger une filière de compétences, inclusive, efficace et protectrice.

D’autres points clés sont abordés à travers cette analyse notamment la formation en réponse au développement technologique et au vieillissement de la population, et le renforcement de la compétence moyenne pour assurer croissance et cohésion sociale.

Retrouvez dans ce rapport 10 propositions pour une ambition simple : permettre à tous de se projeter dans un avenir positif, de manière collective et individuelle.

Lire le rapport.

1,5 millions d’apprentis d’ici 2027 – Les 3 E

Le 10/03/2022

 

Le 9 mars 2022 – La seconde édition des rencontres des Entreprises Educatives pour l’Emploi ( les 3E) a eu lieu en présence de nombreux acteurs du secteur, de député(e)s et de sénateur(rice)s.

Cette journée a été l’occasion d’aborder le sujet de la transformation du modèle de l’apprentissage, de faire un bilan et d’envisager les perspectives d’améliorations. L’enjeux était également de réfléchir aux priorités pour l’insertion et l’emploi des jeunes dans les 5 ans à venir.

Marc-François Mignot Mahon participait à cette rencontre pour défendre l’objectif de 1,5 millions d’apprentis par an et pour soutenir la création d’une véritable filière des compétences pour la formation, l’emploi des jeunes et le développement des entreprises.

Retrouvez plus d’informations ici.

La première rencontre avait eu lieu le 1er juillet 2021 avec la thématique “Après le covid, comment gagner la bataille de l’emploi des jeunes ?”.

1,5 milliards d’euros pour développer le réseau Galileo Global Education – Les Echos

Le 18/02/2022

Le 17 Février 2022 – Un investissement de 1,5 milliards d’euros sur 2 ans pour développer le réseau d’écoles de Galileo Global Education.

Cet investissement est destiné à élargir le cercle des 55 écoles en multipliant les acquisitions en Europe et à l’International. L’objectif est d’augmenter la présence du Groupe notamment en Allemagne, en Espagne ou encore au Royaume-Uni. D’autre part ce fond viendra renforcer la force de création de nouvelles écoles et le développement des établissement existants.

« Notre projet est de proposer une éducation qui ressemble au monde d’aujourd’hui. » – Marc-François Mignot Mahon

A l’heure actuelle, Galileo Global Education compte environs 200 000 étudiants et vise le million sur un horizon de 5 ans.

Consulter l’article Les Echos.

Pluri-compétences et hybridation – Smart Education

Le 28/10/2021

Le 27 Octobre 2021 – L’émergence d’un besoin commun, dans les années 2000, de pouvoir recruter des individus possédants de multiples compétences pour répondre aux objectifs des entreprises, pousse Marc-François Migont-Mahon à créer des écoles capables de concevoir des passerelles entre divers secteurs ( Design et marketing, Santé et digital, Arts et numérique…) et former des professionnels s’inscrivant dans une logique projet.

Le système éducatif actuel est lié à cette pluri-disciplinarité et doit s’ouvrir pour répondre aux besoins et présenter des profils attractifs, par exemple tous les métiers actuels et émergents ont des sous-jacents digital. Aujourd’hui, grâce à l’expertise de Galileo Global Education, ces profils pluri-compétents sont formés partout dans le monde. L’hybridation des parcours et des compétences est un outils mis en place pour répondre à ce défi.

La force des écoles du groupes est de pouvoir proposer aux étudiants une éducation plus riche et des passerelles entre les cursus. Dans cette logique, le groupe encourage la conception de parcours hybridés, reliant les écoles entres elles.

Retrouvez l’interview de Marc-François Mignot-Mahon pour Smart Education ici.

Grand dossier Galileo – Les Echos

Le 08/10/2021

Le 13 Octobre 2021 –  1 er groupe Européen de l’enseignement supérieur privé, 54 écoles , 170 000 étudiants, 35% d’apprentis : des chiffres qui résume la rentrée de Galileo Global Education.

“Et bientôt numéro 1 mondial !” -annonce Marc-François Mignot-Mahon.

A travers ce dossier, Les Echos retracent le parcours du Président monde de Galileo Global Education, décrivent la construction, l’organisation, le fonctionnement ainsi que les multiples ambitions du groupe, sans oublier de présenter les acteurs majeurs de cette transformation.

Un dossier tourné autour de mots clés, quotidiennement employés dans l’entreprise: hybridation, innovation, partenariats, expérience, implication, employabilité… C’est ainsi qu’est menée la révolution des études supérieures.

” Chez Galileo, on invente l’expérience étudiant.” Vanessa Diriart, Présidente France du groupe.

Lire l’article des Echos ici.

Retour sur le parcours de la Présidente France – Vanessa Diriart pour Les Echos

Le 07/10/2021

Le 06 Octobre 2021 – Les Echos mettent à l’honneur Vanessa Diriart, Présidente France du groupe Galileo Global Education.

Peu après l’inauguration de l’IFAS à Metz, le journal peint le profil de la présidente du groupe. Ce projet d’Institut de Formation d’Aide-Soignante, en phase avec ses idéaux, lui tenait particulièrement à cœur.

Enchantée de la création de cette école innovante en France et dans le secteur de l’éducation, Vanessa Diriart décrit son parcours et ce qui l’anime.

” Je suis toujours en quête de sens et d’actions qui transforment” – Vanessa Diriart.

Arrivée en 2019 à la présidence, la présidente de Galileo France a rapidement su adopter l’ADN du groupe pour dynamiser et accompagner son évolution.

 

Consultez l’article Les Echos First.

L’aventure Galileo – Marc-François Mignot-Mahon pour Le Point

Le 08/10/2021

Le 07 Octobre 2021 –  Le Point dresse le portrait de Marc-François Mignot Mahon tel que ” l’autre ministre de l’éducation”.

En retraçant le parcours du Président monde du groupe, le journal dévoile également l’évolution du groupe. Il met ainsi en avant les écoles faisant partie de Galileo Global Education et ses principaux acteurs.

Alors que les enjeux économiques du secteur de l’éducation sont colossaux, Marc-François Mignot-Mahon souhaite conserver la même politique qui a permis au groupe de grandir jusqu’à devenir l’un des leader mondial du secteur.

“Pour répondre aux besoins des entreprises et insérer les étudiants sur le marché de l’emploi, une école a besoin de stabilité” – Marc-François Mignot-Mahon.

Au delà de ces enjeux, le président met l’accent sur le challenge de l’éducation mondiale entier. “ Notre travail est de prendre un étudiant là où il est, et lui apporter les compétences nécessaires pour qu’il trouve un emploi.” exprime-t-il, puisque d’ici 30 ans il faudra former le double de personnes et que la plupart des futurs métiers n’existent pas encore.

Le point reprend également les principes qui sont chers au groupe et au PDG notamment l’apprentissage, en croissance continue,  l’adaptabilité et la diversité tant au niveau des domaines de formation que des profils qui intègrent le groupe et les écoles.

 

Retrouvez l’intégralité de l’article ici.

L’inauguration de l’institut de formation d’aides-soignants (IFAS) Eva Santé – Metz

Le 05/10/2021

Le 05 Octobre 2021 – L’inauguration de l’IFAS Eva Santé s’est déroulé aux côtés du président de Région, M. Jean Rottner, de la directrice de l’Agence Régionale de Santé du Grand-Est, Mme Virginie Cayré ainsi que de la présidente France de Galileo Global Education, Mme Vanessa Diriart.

Cette formation d’un genre nouveau s’inscrit dans une démarche d’alternance avec des périodes d’apprentissage pratiques et théoriques dont 70% seront en digital durant 18 mois. Ce format permet “à des postulants qui n’ont pas forcément la possibilité de se déplacer facilement de pouvoir se former” renseigne la présidente France de Galileo.

L’IFAS a pour but de répondre aux besoins des territoires en matière de formations sanitaires tout en s’adaptant à la dynamique pédagogique actuelle grâce la digitalisation des formations. L’objectif final : un cursus accessible, des étudiants professionnels et formés dans les meilleures conditions.

Pour lire l’article du Républicain Lorrain, cliquez ici.

L’apprentissage la solution contre le chômage – Marc-François Mignot-Mahon, Le Parisien

Le 05/10/2021

 Le 04 Octobre 2021 –  D’après un étude du cabinet Asterès, “plus de 425 000 emplois directs et indirects pourraient être créés en 4 ans si le recours aux contrats d’alternance s’accélérait”.

“Nous avons  une opportunité historique de faire de l’apprentissage une solution majeure, d’aider les jeunes […] à se professionnaliser, à financer leurs études. ” indique Marc- François Mignot-Mahon.

La méthode de l’apprentissage constitue un moyen pour lutter contre le chômage. L’impact économique sur le long terme est estimé à 41 milliards d’euros. La France est en retard par rapport à ses compairs européens tel que l’Allemagne même si on observe, entre 2013 et 2020, une hausse de 40% du nombre d’étudiants en formation d’alternance.

Retrouvez l’intégralité de l’article du Parisien ici.

Formation : s’inscrire dans la compétition mondiale avec nos valeurs – Marc-François Mignot-Mahon pour La Tribune

Le 13/07/2021

Lundi 12 juillet 2021

« Il y a un grand changement qui est en train de se faire dans l’éducation, c’est l’adaptation au monde. » Marc-François Mignot-Mahon partage à La Tribune alors que 62% des 25-34 ans envisagent une reconversion (étude BVA – Visiplus Academy).

L’importance du développement des formations et des compétences, l’urgence de l’identification des compétences, l’hybridation des compétences, l’alternance pour favoriser la formation : ce sont des clés essentielles sur lesquelles reposent la relance. A l’heure actuelle ce n’est pas moins de 15 milliards d’euros qui sont attribués dans le plan présenté en septembre 2020.

Afin de répondre aux enjeux de mondialisation et de mutations des métiers, l’enseignement doit accroître et étendre les compétence transmises. Les carrières évoluent, les métiers également ; il n’est aujourd’hui plus possible de catégoriser des métiers de la même manière qu’il y a 20 ans.

Retrouvez l’article de La Tribune entier ici.